Connectez-vous avec nous:
connect
  • facebook
  • twitter
  • rss
  • linkedin
Raviolis farcis aux cèpes du Périgord

Recettes en vedette

Restaurants

Restaurants Michelin

Rien ne donne une meilleure distinction aux
accomplissements que la reconnaissance des lauréats notable et qualifiés. Les
acteurs visent des trophés en faisant de leur mieux...
Restaurants Michelin
Restaurants Romantiques 




Si vous demandez
au type je-sais-tout qui n’a pas beaucoup dans son budget pour
une « date » avec sa blonde, un hamburger, des...
Restaurants Romantiques
Nouveaux Restaurants 



La
nourriture est toujours une aventure. Dans chaque coin de rue, il y a de
nouveaux restaurants se développant très rapidement, chaque ayant sa...
Nouveaux Restaurants
Restaurants qui livrent à domicile 




De nouveaux
protocoles de livraison alimentaire ont énormément étendu le plaisir de repas
chauds à la maison à plus que la pizza habituelle et...
Restaurants qui livrent à domicile

Voyage

Depuis Epernay, capitale des vins de Champagne, nous suivrons Bruno à travers les côteaux de ce vignoble à ses caves souterraines et tenterons de percer le mystère de cet élixir qui fait rêver le...
Chez Caroll Duval-Leroy, Champagne,...
Florence, Italy
Florence, Italy
Verdon - France, Jacques Maximin
Verdon, France
Au milieu de la forêt de la Rhénanie, l'ancien château fortifié de Stromberg est devenu une fois pour toutes, grâce aux caractères impulsifs de Sylvia et Johann Lafer, une référence de classe...
Stromburg, Stromberg, Allemagne

Des menus toujours colorés grâce aux poivrons !

Des petits, des moyens, des gros, des verts, des rouges, des jaunes, des oranges, les poivrons ne manquent pas de variétés!!! Chacune a ses propres propriétés, son goût spécifique, sa couleur, sa saveur. Partons donc en exploration au pays des poivrons!

Les poivrons

D’où viennent-ils?

Le poivron est une autre des découvertes que nous devons au grand explorateur Christophe Colomb.

Ceci dit, il a été retrouvé, au Mexique, des graines de poivrons datant de plus de 5000 ans!!! Pour traverser ainsi le temps et se rendre jusqu’à nous aujourd’hui, il est certain que le poivron est divinement bon et possède de grandes vertus. Quelles sont-elles?

Que nous apportent-ils?

Le poivron est généreux. Des fibres, des vitamines, il nous en donne en grande quantité!

Les fibres sont si abondantes dans le poivron que l’on conseille aux personnes ayant des intestins fragiles de peler les poivrons avant de les consommer ou bien de les manger cuits.

Du côté des vitamines, l’abondance est aussi au rendez-vous.

  • Vitamine A : Le poivron rouge bouilli et égoutté est une excellente source de cette vitamine qui contribue à la bonne croissance des os et des dents, qui permet d’avoir une belle peau, qui protège contre les infections de toutes sortes et qui favorise une bonne vision nocturne.
  • Vitamine B6 : On la retrouve dans les poivrons rouges, jaunes et verts. Elle permet à l’organisme de fabriquer plus de globules rouges et donc de transporter plus d’oxygène.
  • Vitamine C : Le poivron est l’un des meilleurs légumes à consommer pour toutes celles et tous ceux qui sont à la recherche de vitamine C. Les poivrons rouges en comportent presque deux fois plus que les poivrons verts. Effectivement, c’est durant le mûrissement que cette vitamine augmente considérablement dans le poivron.

Nous profitons de la mention de cet accroissement de la quantité de vitamine C au cours du développement du poivron pour préciser un fait parfois méconnu : les poivrons verts sont en fait des poivrons de couleur récoltés avant maturité, ce n’est donc pas une variété en tant que telle.

Comment profiter au maximum des poivrons?

Tout d’abord, le choix d’un poivron doit être effectué selon le goût du consommateur. Effectivement, les verts sont les plus croquants et les plus « fruités ». Le rouge est plus doux et le jaune souvent très juteux.

Les poivrons piquants

Mais, quelle que soit leur couleur, il y a quelque chose d’immuable lorsque l’on parle de poivrons :

Plus ils sont petits, plus, ils sont piquants!

Lorsque le poivron est choisi, il est toujours préférable de retirer au préalable les pépins et la membrane blanche qui sont les uns comme l’autre plutôt indigestes.

Ensuite, le choix est vaste quant à la manière de les apprêter : frits, sautés, grillés, en saumure, au vinaigre, farcis, en trempettes, dans les omelettes, les salades, les ratatouilles, en coulis, dans les potages, dans les gelées et même en brochettes!

Le match (amical!) des verts contre les rouges!

Entre les deux, mon cœur balance... Lequel choisir et pour quelles raisons?

Pour l’énergie (kcal), on s’orientera plutôt vert le rouge, de même que pour les fibres et le Bêta-Carotène.

Par contre, si l’on est à la recherche de calcium, de potassium ou de vitamine B6, direction les poivrons verts!

Les taux de phosphore et de sodium sont identiques. Il y a donc égalité entre les deux équipes!

Vous pouvez donc écouter votre cœur et vos goûts, car tous les poivrons sont excellents pour la santé en plus d’être bons pour le moral par l’apport de couleurs vives qu’ils ne manquent pas de constituer en tout temps de l’année dans nos assiettes et sur nos barbecues!

Sources :

«Quoi de neuf, docteur ?» du côté des carottes...

Vous l’avez reconnue… Il s’agit bien de la célèbre phrase du non moins célèbre Bugs Bunny qui ne manque jamais de la dire… en croquant une carotte! Malgré les nombreux bienfaits de ce légume que nous allons décrire dans le présent article, je crois pouvoir dire tout de même que jamais nous ne réussirons à courir aussi vite que ce lapin!

Mais, trêve de plaisanterie, regardons sans plus tarder quels sont les atouts des carottes.

Les carottes

Quels sont les principaux constituants de la carotte ?

La carotte, c’est avant tout des vitamines à gogo! De la vitamine A pour la peau et la vision et des vitamines B, C, et K pour aider l’organisme au niveau intestinal et digestif ainsi que pour stimuler la mémoire.

Si la carotte est consommée en jus, ce sont alors le fer, le potassium et le phosphore qui sont au rendez-vous. Que des bonnes choses donc!

Mais, revenons quelques instants sur la vitamine A. Elle est présente dans la carotte sous forme de caroténoïdes. Il existe plus de 600 caroténoïdes différents. Ceux que l’on trouve dans la carotte sont le bien connu bêta-carotène, la lutéine et la zéaxanthine.

La carotte aux côtés de ceux qui luttent contre...

  • ... les maladies cardio-vasculaires. C’est en agissant contre le cholestérol que les carottes sont ici précieuses.
  • ... le cancer du poumon. Effectivement, des études scientifiques ont permis de démontrer que le risque d’être atteint d’un cancer de poumon chute de 40 % chez les sujets qui consomment quelques (2, 3 ou 4) portions de carottes par semaine en comparaison des individus qui n’en mangent pas du tout. Plus la consommation de carottes augmente, plus le risque baisse.
  • ... le cancer du sein. Du côté des femmes, ajoutons également que celles-ci ont 44 % moins de risque de développer un cancer du sein si elles mangent des carottes plusieurs fois par semaine. Le principe à l’origine de ces bienfaits est celui par lequel les caroténoïdes diminuent la détérioration de l’ADN par les oxydants.
  • … les diverses formes de cataractes. Ici, ce n’est pas tant le bêta-carotène qu’il faut remercier, mais plutôt la lutéine et la zéaxanthine présentent en grande quantité dans la carotte.

Les minicarottes

Les minicarottes sont-elles vraiment des carottes ?

Effectivement, l’on est en droit de se demander si ces petites carottes, toutes belles, toutes lisses et qui se couvrent d’une pellicule blanche lorsqu’on ne les mange pas immédiatement sont très « naturelles ». On en doute un peu. Qu’en est-il ?

Pour être si minces, il y a un truc! C’est effectivement au moment de la culture que ces carottes sont plantées si proches les unes des autres qu’elles n’ont pas d’autres choix de pousser vers le haut plutôt que de s’épanouir en largeur. Ensuite, une sélection se fait pour ne conserver que les carottes calibrées « mini ».

Puis, à l’usine, celles qui sont trop grandes sont retaillées. Ensuite, les minicarottes sont polies et trempées dans de l’eau chlorée. Santé Canada a procédé à toutes les vérifications nécessaires et rien dans ce processus n’est néfaste pour la santé des consommateurs.

La réponse à la question est donc : oui, les minicarottes sont de vraies carottes. Elles ont simplement subi un petit relookage!

Petites astuces pour manger encore plus de carottes !

  • Jour 1 : râpées (un classique qui ne se démode pas !).
  • Jour 2 : en salade, seules ou avec d’autres légumes.
  • Jour 3 : cuites à la vapeur.
  • Jour 4 : soupe ou potage.
  • Jour 5 : en purée.
  • Jour 6 : en sorbet (oui, oui, cela existe et c’est divinement bon !).
  • Jour 7 : rôtie.

Bonne semaine sous le signe de la carotte!

Sources :

 

L’ail, un remède pour bien des maux...

On met dans les salades, on l’utilise sur les toasts, on en ajoute dans les sauces et les marinades, l’ail est un ingrédient versatile qui peut ajouter saveur et assaisonner un plat d’une manière unique. Cependant, l’ail a d’autres vertus importantes qu’on considère rarement. L’ail a, en effet, de nombreux avantages pour la santé.

L’ail, un remède vieux comme le monde...

L’ail, un remède vieux comme le monde...

L’ail est utilisé en cuisine et en médecine depuis au moins les Anciens Égyptiens. Depuis toujours, on lui attribue des propriétés médicinales et parfois même magiques… Il suffit de penser aux vampires et à la peur que l’ail leur inspire. Cependant, l’ail a aussi été utilisé de manière plus pragmatique au cours de l’histoire. Au 18ème siècle, en France on l’utilisait pour se protéger de la peste et durant les deux guerres mondiales, les soldats en recevaient en guise de protection contre la gangrène.

De nos jours, l’ail est utilisé pour combattre les maladies cardiaques, le cholestérol, l’hyperglycémie et l’hypertension. Il aide aussi à renforcer le système immunitaire et à combattre les infections. On l’utilise même dans le combat contre le cancer.

Les propriétés médicinales de l’ail

Les propriétés médicinales de l’ail

Est-ce sont odeur ou son goût puissant qui en fait depuis toujours une arme contre diverses maladies? En fait, le principal ingrédient actif de l’ail est appelé, allicine. Celui-ci est un puissant antibiotique, bactéricide et antiseptique naturel, aidant à combattre les infections et les bactéries. Il fonctionne bien en traitement des maladies respiratoires ainsi que pour les troubles de l’estomac. L’ail contient également de l’ajoène qui acte comme un anticoagulant, aidant à une meilleure circulation du sang et réduisant l’hypertension. L’ail est également un antioxydant puissant grâce au sélénium qu’il contient. Il pourrait ainsi ralentir le vieillissement. Il a une action vermifuge repoussant certains insectes. Plus étonnant encore, on le considère comme un outil puissant dans la prévention de certains cancers comme ceux de l’estomac, du côlon, du rectum et celui du poumon.

L’ail est donc un aliment à inclure dans notre alimentation de façon régulière et même quotidienne.

Comment intégrer l’ail à votre alimentation quotidienne ?

Pour des effets maximum, on recommande de consommer 2 à 4 gousses d’ail par jour, crû de préférence. Vous pouvez bien sûr, manger les gousses comme des bonbons – si vous pouvez en supporter le goût – mais lorsque l’ail est intégré dans un plat, il est en fait plus facile à digérer. Pourquoi ne pas le broyer et le mettre dans votre salade ou votre vinaigrette? Vous pouvez aussi préparer de la salsa fraiche ou un mélange de bruschetta auquel vous ajouterez de l’ail. Du pain à l’ail est également une bonne idée, car l’ail ne cuit pas vraiment durant la cuisson du pain. Finalement, si vous vous inquiétez de l’odeur que l’ail risque de laisser, mâchonner un peu de persil après en avoir consommé et cela devrait faire disparaitre l’odeur.

L’ail semble être la panacée presque universelle, alors pourquoi ne pas en inclure régulièrement dans votre alimentation. Ça ne peut pas faire de mal et, qui sait, vous vous en trouverez peut-être que mieux.

Sources :

   

La tomate

La tomate est-elle un fruit ou un légume? La question est souvent posée. Pour ne pas prendre le risque d’une réponse erronée, disons tout simplement que la tomate est… une baie! Elle est le plus souvent rouge, mais peut également être jaune ou orange. Il existe une multitude (environ 7500) de variétés de tomates parmi lesquelles les Marmandes, les Roma, les Minibel, les Yellow Currant ou les Gold Nugget.

Les tomates

Les Aztèques consommaient déjà des tomates et c’est Cortès qui en fit la découverte en 1519 dans le Golfe du Mexique.

Aujourd’hui, les tomates sont abondamment consommées partout sous de multiples formes : en salades, farcies, transformées en sauce ou en purée ou encore sous forme de jus. On aime également croquer dedans lorsqu’elles sont bien fraiches ou grignoter les variétés cerises et raisins lors de l’apéritif.

Au-delà de ce plaisir des papilles, quels sont les bienfaits des tomates pour notre organisme? C’est ce que nous allons découvrir dans les paragraphes qui suivent.

De quoi la tomate est-elle composée?

La tomate correspond tout à fait au terme « aliment complet »! Effectivement, l’on y retrouve énormément de choses excellentes pour la santé. Jugez plutôt!

  • Beaucoup d’eau (93 %)
  • Très peu de graisses (0.3 %)
  • De multiples vitamines : A, B1, B2, B3, B6, B9, C, D, E, K.
  • Du calcium.
  • Du potassium.
  • Du magnésium.
  • Du phosphore.
  • De l’iode.
  • Du fer.

Et de multiples autres composants encore.

Les bienfaits et les vertus de la consommation de tomates

Les bienfaits et les vertus de la consommation de tomates

  1. Première vertu et non des moindres, la vertu fécondante des tomates n’est plus à démontrer. Pour tous les couples désirant des enfants, consommer des tomates est une belle façon de réaliser leur rêve. N’hésitez pas!
  2. Second bienfait des tomates : l’énergie! Les tomates tonifient le système nerveux. Également, si elles sont consommées sous forme de jus en cure (trois verres de jus à jeun pendant la matinée durant trois semaines), elles permettent de reconstituer l’énergie.
  3. Le troisième avantage qu’il y a à consommer des tomates se trouve au niveau de la digestion. Cette dernière est facilitée par les tomates qui facilitent le transit des amidons et des féculents et permettent d’éviter les cas de constipation.
  4. La tomate est également bénéfique pour le foie. Elle permet de le nettoyer adéquatement.

La tomate est votre fidèle alliée contre...

  1. ... contre l’acné. Jumelée à l’oseille, la tomate fait de ce traitement une solution d’une efficacité redoutable. Jour 1 : on applique des rondelles de tomates pendant trente minutes, puis l’on rince. Jour 2 : même principe avec de l’oseille. Et ainsi de suite.
  2. ... contre la toux. La tomate est très utile pour éliminer les sécrétions et éclaircir la voix.
  3. ... contre le cancer. Il est recommandé de manger des tomates sur une base régulière afin de prévenir l’apparition du cancer.
  4. ... contre tous les troubles liés à la vésicule biliaire.

Les précautions et les contre-indications à connaître lorsque l’on consomme des tomates

Malgré de multiples démarches pour les faire disparaitre de nos assiettes, les pesticides sont encore bien présents dans le paysage alimentaire et… sur la peau des tomates. Il est donc préférable de peler les tomates avant de les consommer.

De plus, l’on indique que cette même pelure est responsable à 55 % des cas d’appendicite.

Autre précaution : ne pas manger les tomates vertes. Effectivement, à ce stade, les tomates contiennent un alcaloïde toxique. Soyez vigilants!

Terminons en mentionnant qu’il est fortement déconseillé de jumeler tomate et citron au sein d’un même repas.

Sources :

 

Le lycopène : un puissant antioxydant à votre portée

On l’utilise dans nos sandwichs et nos hamburgers, on la fait cuire en sauce et on la sert sur des pâtes, on la coupe en morceaux et la transforme en salsa, mais saviez-vous que la tomate n’est pas seulement délicieuse et versatile, mais qu’elle pourrait éventuellement sauver votre vie? En effet, une étude finlandaise, publiée en octobre 2012 démontre qu’un niveau élevé de lycopène – un antioxydant que la tomate contient en grande quantité – dans le sang réduirait vos risques d’accidents cardio-vasculaires par 55 %!

Le lycopène

Le lycopène est un antioxydant de la famille des caroténoïdes. Il donne sa couleur rouge aux fruits et légumes. On le trouve en grande quantité dans la tomate, particulièrement si elle a été cuite, mais également dans le pamplemousse rose, le melon d’eau et le cantaloup. En plus de vous protéger contre les accidents cardio-vasculaires, le lycopène est aussi associé à une réduction des risques de certains cancers comme le cancer de la prostate ou le cancer cervical et autres avantages pour la santé.

Le lycopène

L’étude

L’étude finlandaise a été menée sur 1031 hommes entre 46 et 65 ans pendant une douzaine d’années. Au début de l’étude, on a mesuré le taux de lycopène présent dans le sang de ces personnes et on a ensuite continué à les suivre régulièrement. Parmi les 1031 hommes que comprenait l’étude, seulement 67 ont eu des accidents cardio-vasculaires. Si on considère le niveau de lycopène présent dans leur sang, 258 avaient un faible niveau de l’antioxydant et parmi ceux-là, 25 ont subi un ACV. Parmi les 259 hommes avec un niveau de lycopène élevé, seulement 11 ont été victimes d’un ACV. C’est une réduction de 55%. Si on considère seulement les ACV causés par un caillot de sang et non pas une hémorragie, le pourcentage monte à 59 %. Mentionnons finalement que l’étude ne se penchait que sur des hommes.

Comment obtenir du lycopène?

Comment obtenir du lycopène?

Le lycopène peut être trouvé dans d’autres fruits et légumes, mais il est surtout présent dans les tomates, et encore plus dans les tomates cuites. Voici ce qu’il vous faut garder à l’esprit pour obtenir le maximum de lycopène. Tout d’abord, choisissez des tomates rouges, car les vertes, jaunes ou oranges ne contiennent pas de lycopène. Ensuite, faites-les cuire. La cuisson rend le lycopène plus disponible, le rendant plus facile à absorber. Il y a seulement 3.7 milligrammes de lycopène dans une tomate moyenne, mais une tasse de soupe aux tomates en contient 25 milligrammes. Ensuite, puisque l’antioxydant est soluble dans les matières grasses, il est préférable d’accompagner votre tomate d’un peu de gras comme de l’huile d’olive. Finalement, rappelez-vous que la concentration de lycopène est plus forte dans la peau de la tomate, ne la pelez donc pas.

En fin de compte, que l’étude nous ait convaincu ou non, consommer des tomates est une façon délicieuse de réduire ses risques d’accidents cardio-vasculaires et, de toute façon, cela ne peut pas faire de mal.

Sources :